Collège Gambetta
Le collège public de Carentan

Accueil > La vie en classe > Projets transdisciplinaires > SEJOUR EDUCATIF DES CLASSES DE 4e AU HAVRE

SEJOUR EDUCATIF DES CLASSES DE 4e AU HAVRE

dimanche 18 février 2018, par Olivier JOUAULT.
Mis à jour le vendredi 16 mars 2018

UN PORT MONDIAL A NOTRE PORTE

Pour la quatrième année consécutive les professeurs du collège Gambetta entraînent tout le niveau 4e au Havre, afin d’y étudier le port et la ville reconstruite, dans le cadre des programmes scolaires. Du 12 au 13 février, deux classes, puis du 19 au 20, deux autres, explorent Le Havre, son histoire, son patrimoine et son économie.
Pour découvrir le site de l’agglomération, créée voilà 500 ans (501 exactement) par François 1er, les classes ont emprunté le funiculaire qui relie, depuis 1890, ville haute (la « côte ») et ville basse. Ils ont étudié le principe de son fonctionnement et son mécanisme.
Ville rasée en septembre 1944 par les bombardements anglais (la ville n’est libérée que le 12 septembre), Le Havre fut reconstruite sous la direction du célèbre architecte Auguste Perret, selon des conceptions avant-gardistes. Les élèves ont parcouru le centre-ville pour observer l’usage généralisé du béton armé et des éléments préfabriqués, les grandes artères pour faciliter la circulation. Une conférencière leur présenta les enjeux d’une reconstruction moderne, économique et rapide, les principes de l’ossaturisme classique cher à Perret. Les visites de l’appartement témoin et de l’extraordinaire église Saint-Joseph ont permis aux collégiens de comprendre les conditions de la reconstruction du Havre, et les appréciables innovations techniques, artistiques et pratiques, des architectes et urbanistes. Parcourant la ville, ils ont cependant déniché des vestiges d’un passé plus reculé : bassins, hôtels particuliers, cathédrale. Dans le circuit urbain, ils ne pouvaient pas passer à côté de l’emblématique « volcan », œuvre captivante du brésilien Oscar Niemeyer, qui abrite depuis 1982 une salle de spectacle et plus récemment une splendide médiathèque que les élèves ont parcourue. Si Niemeyer, à l’inverse de Perret, n’aimait que les courbes, les deux se rejoignaient dans l’usage audacieux du béton.
Les élèves ont aussi découvert le port du Havre, 1er port de conteneurs de France, escale essentielle de l’économie maritimisée et mondialisée d’aujourd’hui. Visitant, sous la conduite d’un guide, les différents terminaux, ils ont appris à distinguer les frets, les conditions de leur manutention, les évolutions, les nombreux métiers nécessaires à la vie du port. Quoi de plus parlant pour saisir les enjeux du transport maritime et de ses connexions aux grands foyers de production et de consommation que l’étude de « Port 2000 » ? Accessible à toute heure par les plus grands porte-conteneurs, il assure aux compagnies maritimes des temps d’escale record, grâce à ses 4 kilomètres de quais, où s’alignent de gigantesques portiques. L’observation du trafic en temps réel leur a révélé la complémentarité des modes de transports (navires, camion, train, barges).
Les collégiens ne pouvaient pas quitter Le Havre sans explorer le Musée d’art moderne et ses remarquables collections, particulièrement celle du mouvement impressionniste. Un séjour interdisciplinaire, enrichissant, comme le collège Gambetta aime et sait les organiser.

Portfolio

ecrire:titre_documents_joints

Pronote